Deux autres micro-conserveries - Togo et Bénin

2 autres micro-conserveries

Le Togo et le Bénin

La micro conserverie destinée à l’association Lumen Valley à Kara au Togo a été fabriquée par l’entreprise finistérienne OXYMONTAGE à Saint Divy et a été transportée par voie maritime au départ du Havre mi décembre 2021 pour une mise en route courant Janvier 2022.

La 3ème et dernière micro-conserverie est destinée à Porto Novo capitale du Bénin au sein d’une association : La Passerelle présidée par Mr Oudjossou et qui sera expédiée au Bénin en Mars 2022.

Nous menons maintenant une réflexion active sur la continuité post FDEA de fournir des micro-conserveries soit par le canal d’autres Fonds de dotation à titre humanitaire, soit par commercialisation par une entreprise française qui pourrait bénéficier de soutien financier par l’AFD (Agence Française de Développement).

Mais l’idée de ce projet de micro-conserveries, n’aurait pu se réaliser sans les longues relations d’amitié entre Claude Dréano et Jean Jacques Hénaff. Claude Dréano, ingénieur de formation fut aussitôt emballé par le projet et cela donna lieu à la création du Fond de Dotation Entr'aide d'Armorique.
Tous les deux Claude et Jean Jacques se mirent au travail pour le lancement de ce projet, alliant leurs connaissances et compétences réciproques, pour la conception de la micro conserverie, avec une configuration innovante et validée permettant avec l’utilisation d’un autoclave et un processus de cuisson et d’emballage sous vide des fruits et morceaux de poulets la mise en état de conservation de ces produits, une configuration innovante et validée utilisant des emballages souples sous vide et un autoclave chauffé au gaz butane.
La conservation de ces produits à la température ambiante permettra ainsi la distribution auprès des Béninois défavorisés .

La micro-conserverie se présente sous la forme d’un container normalisé, adapté au processus de production et pourvu de matériels neufs, l’ensemble de cet équipement représentant un investissement entièrement financé par FDEA.

A ce jour, la micro conserverie se trouve dans les locaux de la société Hénaff et en est au stade de finition, pratiquement prête à être expédiée à Cotonou par voie maritime.

Au Bénin les négociations de mise à disposition de la micro-conserverie sont en bonne voie, Caritas devant se charger de construction du socle en béton sur lequel sera installé la micro-conserverie et également de la construction du bâtiment en kit fourni par FDEA, qui par ailleurs se chargera :

  • de la mise en route de la micro conserverie,
  • de la formation du personnel de production,
  • de la de maintenance.

Des partenariats locaux

En outre, des contacts avancés avec des partenaires locaux, tels la SAUR pour assurer la potabilisation de l’eau, ou Doublesens, agence de Tourisme Humanitaire et gestionnaire d’une école de formation cuisine.
L’activité de Doublesens qui est une agence de tourisme humanitaire offrant au vacanciers un séjour touristique à mi-temps et du bénévolat durant l’autre mi-temps dans des missions de bienfaisance, grâce aux compétences des vacanciers dans de multiples domaines. Certaines de ces compétences pourraient bien entendu être mises au service de la micro-conserverie.
Il existe aussi près de Cotonou un élevage de poulets créée par une bretonne dans le cadre d’une association Espoir d’enfants. L’existence de Doublesens au Bénin depuis près de 10 ans est une véritable ouverture aux réseaux locaux et à la connaissance du terrain tel le centre de formation de Songhaï à Porto Novo.